Rideau

Rideau

Cela va faire plus d’un an que j’écris mois après mois dans ce blog. Chaque semaine, je me creuse la tête afin de trouver de nouvelles idées d’article : un nouveau thème à aborder, un nouveau récit intéressant, un fragment de ma vie à vous faire partager. J’essaie constamment de me renouveler pour toujours vous proposer quelque chose de nouveau et de captivant afin de vous fidéliser encore plus.

Mais aujourd’hui, j’ai l’impression d’être arrivé au bout. Les idées qui apparaissaient autrefois instantanément dans ma tête ont disparu. La raison de ce changement ? Je crois que cela est dû au manque de temps. Je n’ai jamais été quelqu’un d’organisé dans mon travail, et j’ai une forte tendance à m’éparpiller, incapable de me fixer un emploi du temps et de le respecter. Ainsi, il était très dur pour moi de trouver du temps pour écrire ce blog. Quand j’étais à mon école, il m’arrivait d’écrire pendant les pauses ou lorsque j’avais fini de travailler. Cela me permettait ainsi d’arriver chez moi l’esprit léger, sans me soucier de l’avancement de mon blog vu que j’avais eu le temps d’écrire dans la journée. Les choses sont différentes désormais.

En effet, je suis actuellement en stage et cela me prend énormément de temps, si bien que je ne peux écrire que les soirées et le week-end. Et cela ralentit considérablement mon niveau de productivité. Moi qui avais l’habitude de profiter de ce temps-là pour me détendre et voir mes amis, voilà que je devais le réduire pour écrire de nouvelles histoires. J’ai essayé ce nouveau rythme de travail, mais je devais me résoudre à l’évidence : cela ne me convenait pas. J’avais l’impression de m’imposer d’écrire et cela se voyait sur la qualité de mon écriture. D’habitude, dès qu’une idée me venait, je commençais directement à écrire un petit paragraphe par-ci, par-là. Mais cette méthode est aujourd’hui limitée par mon travail qui ne me permet plus la liberté d’écrire quand je le veux.

LIRE AUSSI >>  E.T. téléphone maison

Je me suis alors posé la question suivante : est-ce que j’aime vraiment écrire ? Je n’étais apparemment pas assez passionné par ce que je faisais pour prendre quelques heures de mon week-end et trouver de nouvelles idées. Tout me semblait être une corvée et je ne prenais plus de plaisir à écrire. Alors, que faire dans ces conditions ? Je ne voulais pas baisser les bras aussi facilement, et j’ai alors décidé de m’y mettre plus sérieusement, plus rigoureusement. En vain. Chaque brouillon que je réalisais ne me convenait pas. Quand je comparais cela à mes anciens écrits, la différence était flagrante. Et la persévérance ne pouvait rien y faire. J’avais perdu tout goût pour l’écriture.

Que devais-je faire désormais ? Moi qui m’étais promis de continuer ce blog année après année, voilà que je baissais déjà les bras. Je me sentais déçu de ne pas avoir tenu mes engagements vis-à-vis de moi-même, mais je ne pouvais plus rien y faire. Au lieu de me forcer à écrire juste pour écrire, je pense qu’il est temps pour moi d’arrêter et de passer à autre chose. Cet article sera donc le tout dernier que je posterai.

Je suis certes triste de quitter tout ça, mais quand je regarde la liste des articles, je ne peux m’empêcher d’être fier de moi. Personne ne m’a obligé à écrire et à partager ma vie de cette manière. Je n’avais aucune récompense à écrire tous ces récits (si ce n’est le fait de savoir que certains lecteurs appréciaient mes écrits) et pourtant, jour après jour, j’avais continué de mettre à jour ce blog. Cela aura été une grande expérience pour moi. J’étais capable de réaliser des choses dont je ne me serais jamais cru capable. Et cela me remonte le moral et me donne encore plus envie de me mettre à fond dans ma prochaine découverte ! Il est maintenant temps pour moi de vous dire au revoir.

LIRE AUSSI >>  Venez comme vous êtes ! (1/3)

Merci d’avoir été indulgent concernant mes écrits et de m’avoir soutenu jour après jour.

Merci de m’avoir suivi jusqu’au bout et de m’avoir encouragé.

Merci d’avoir été là pour moi.

Merci.

See you later

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.