Culture Club #1 – THE END OF THE F**KING WORLD

Culture Club #1 – THE END OF THE F**KING WORLD

NOTE : Culture Club est un nouveau format où je vous présenterai de manière régulière un film, une série, un jeu vidéo, un album ou un livre. Ces articles auront pour but de vous faire découvrir de petites pépites culturelles que vous ne connaîtriez peut-être pas. Cette chronique viendra s’ajouter comme bonus aux autres articles. Bonne lecture.

Dans ce premier épisode de Culture Club, nous allons parler d’une série télé qui est sortie il y a quelques semaines seulement sur Netflix et qui provoque déjà un raz-de-marée de critiques positives. Je viens tout juste de la terminer et je voulais partager avec vous mes impressions sur celle-ci.

Résultat de recherche d'images pour "the end of the f ** king world"

Le pitch de “THE END OF THE F**KING WORLD” se résume assez simplement. Vous avez James, un adolescent de 17 ans qui vit seul avec son père et qui a développé des tendances psychopathes de par sa solitude. Assis à la cantine de son lycée, des idées de meurtres lui viennent en tête, regardant un à un les autres élèves pour choisir une victime idéale.

C’est alors que Alyssa, une nouvelle élève du lycée, vient à sa rencontre. Le temps d’échanger quelques mots et James se dit qu’elle ferait la victime parfaite. Alors pour mieux étudier sa proie, il fait semblant de tomber amoureux d’elle. Ils vont alors apprendre à se connaître et découvrir que, malgré leur tempérament diamétralement opposé, ils partagent certaines douleurs familiales. Entre la disparition de la mère de James et le beau-père d’Alyssa qui la martyrise sans arrêt, le nouveau couple décide de mettre les voiles et de partir loin de cette ville qui ne leur a apporté que des ennuis. Nous suivons alors le voyage de ces deux adolescents et comment leur personnalité va évoluer en compagnie de l’autre.

LIRE AUSSI >>  Culture Club #2 - Whiplash

Résultat de recherche d'images pour "end of the f *** ing world"

Mais pourquoi cette série fait autant parler d’elle ? Tout d’abord, les deux personnages principaux jouent avec brio leur rôle d’adolescents paumés et rebelles, si bien qu’on peut observer leur changement de personnalité au fil des épisodes et ressentir leurs troubles. Petit aparté pour vous dire que l’acteur jouant James est également au cœur de l’épisode Shut Up and Dance de l’excellente série Black Mirror où il joue également à merveille.

Tout le voyage sera rythmé par des chansons pop-rock inde collant à merveille avec cette sensation de voyage que la série essaie de nous faire passer. Le rythme des musiques nous donne l’impression d’être avec eux, sur le siège arrière de la voiture, regardant le paysage défiler au loin. Cela crée une sensation de proximité avec l’histoire, comme si nous en faisions partie, nous rendant beaucoup plus impliqués dans la suite des événements.

Mêlant romance, drame, thriller, et suspense, cette série vous donnera toujours envie de lancer le prochain épisode pour arriver au dénouement final qui m’a laissé sans voix.

Cette mini-série ne comporte que 8 épisodes de 20 minutes, il est donc très rapide de regarder l’intégralité de la série. Elle peut en effet se dévorer comme un long film de 3 heures et 20 minutes. Par contre, je vous recommande chaudement de la regarder en version originale. La série se déroulant en Angleterre, il serait dommage de passer à côté de l’accent british qui rajoute une touche d’authenticité non négligeable. Je vous laisse donc avec la bande-annonce pour les indécis, toutefois, si vous pensez que vous allez vous lancer dans l’aventure aux côtés de James et d’Alyssa, je vous déconseille regarder la vidéo car elle pourrait vous dévoiler quelques éléments de l’intrigue.

LIRE AUSSI >>  Culture Club #2 - Whiplash

 

Une réaction au sujet de « Culture Club #1 – THE END OF THE F**KING WORLD »

  1. Excellente idée de chronique qui donne déjà envie de découvrir cette nouvelle série..merci..j’attends les prochains articles avec impatience..!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.