Venez comme vous êtes ! (2/3)

Venez comme vous êtes ! (2/3)

Il est temps de vous raconter la suite de mes péripéties à McDonald’s ! Si vous avez raté la première partie, je vous invite à la lire juste ici. Pour les autres, c’est parti !

Me voilà donc en train de lire scrupuleusement mon contrat de travail avant de le signer et de le remettre à la directrice de l’établissement. Je travaillerai donc 76 heures par mois (ce qui correspond à 18 heures par semaine) en soirée pendant la semaine et toute la journée les week-ends. Mes jours de repos étant le lundi et le mardi. Avant de pouvoir pleinement assurer mon rôle d’équipier polyvalent, je dois d’abord regarder diverses vidéos concernant la sécurité, l’hygiène et les conditions de travail dans l’enceinte de l’établissement. Je réponds ensuite à un questionnaire pour voir si j’ai compris la globalité du sujet et tout est en ordre. On me remet ensuite deux tenues spéciales à porter durant toute la durée de mon travail. Me voilà officiellement travailleur au McDonald’s ! Il est maintenant temps d’apprendre le métier. Pour cela, je serai accompagné d’une formatrice qui me montrera comment se passe une journée typique.

Avant de continuer il faut savoir que si vous travaillez ici, vous êtes formés soit en cuisine, soit en caisse. Il est possible de faire les deux mais seulement après plusieurs mois de travail et lorsque le premier domaine est bien maîtrisé. Pour ma part, je serai en caisse à prendre la commande des clients et les servir. Et c’est exactement ce que je voulais.

Antoine Delia au McDo
A moi le McDo !

Pour commencer on me montre la salle équipier avec les vestiaires. C’est ici que l’on peut se changer et prendre nos pauses. Y sont affichés les plannings de tous les employés pour les trois semaines à venir. Nous faisons ensuite un tour par la réserve où sont entreposés tous les produits dans des cartons. A côté se trouvent les frigos. L’un est à une température légèrement au-dessus de zéro degrés et l’autre est bien en dessous. C’est pourquoi nous les appelons respectivement le « positif » et le « négatif ». Sur le chemin nous voyons aussi l’espace plonge où l’on nettoie tous les ustensiles et les plateaux. Nous passons ensuite à côté des grills, c’est ici que les sandwichs sont préparés. Enfin nous arrivons au point le plus important : la pointeuse. A chaque fois que vous commencez à travailler il vous faut swiper votre carte et pointer afin de comptabiliser vos heures de travail. Il en va évidemment de même pour la fin où il faut dépointer. A la fin du mois, on compte le nombre de minutes qui ont été effectuées et on peut ainsi déterminer votre salaire. Ensuite, on me montre l’endroit pour prendre les commandes au Drive ainsi que la friteuse. Nous pouvons maintenant passer au plus intéressant.

Caisse mcdo
Les choses sérieuses commencent

Avant tout début de shift (période de travail), il est obligatoire de se munir d’un filet pour les cheveux (et d’une charlotte pour ceux travaillant en cuisine) et de bien se laver les mains. Une fois cela effectué, j’ai pu me diriger vers ma caisse afin d’apprendre les bases du métier. La formatrice m’explique qu’il n’y a rien de plus simple : écouter ce que le client veut et taper le produit approprié sur l’écran. Dis comme ça cela paraît simple si le client demande un menu big mac, frites et coca. Mais j’ai vite appris à devoir gérer des commandes beaucoup plus volumineuses et avec diverses promotions à appliquer. Mais je laisse ça à plus tard. Une fois que le client a fini sa commande, il est invité à régler en espèces, par carte bancaire, ou par ticket restaurant. Jusqu’ici rien de bien compliqué, il suffit juste de bien s’assurer que le montant est correct et de ne pas se tromper lorsque l’on rend la monnaie. Une fois que la commande est bien payée, c’est le moment de la monter. La formatrice m’explique qu’il y a un chemin bien précis à suivre, appelé « chemin d’assemblage ». En premier, on fait couler la boisson du client dans un gobelet. Le temps qu’il se remplisse, nous allons au grill récupérer son sandwich, puis par la friteuse afin de prendre les frites. On revient ensuite pour poser tout ça sur un plateau et on finit par récupérer la boisson. Il arrive que nous devions passer au FCN (Fish, Chicken, Nuggets) pour prendre des produits contenant du poulet ou du poisson. Facile n’est-ce pas ? Comme pour la prise de commande de tout à l’heure, c’est enfantin tant que la commande reste simple. Dans mon exemple, aucun Happy Meal à monter, rien à récupérer dans le frigo et aucune glace. On verra par la suite que certaines commandes peuvent être gigantesques et beaucoup plus compliqués qu’un simple menu best of.

 

Me voilà maintenant formé ! Je vous ai présenté ici les bases du métier de caissier chez McDonald’s. Mais vous verrez dans le prochain épisode que ce n’est pas aussi simple qu’on le croit. Et vous comprendrez aussi pourquoi on nous appelle équipier « polyvalent ».

Suite

Une réaction au sujet de « Venez comme vous êtes ! (2/3) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *