XOXO

XOXO

On se souvient tous avoir déjà joué au morpion, aussi appelé Tic-Tac-Toe, lorsque nous étions sur les bancs de l’école. Que ce soit pendant une heure d’études ou lors du cours de français, ce petit jeu nous a bien sauvé de l’ennui. Mais si vous y avez joué, vous savez comme moi qu’il n’est pas très intéressant. Si vous défiez un adversaire qui n’est pas complètement idiot, vous finirez tout le temps par une égalité. Essayez donc de jouer contre Google en difficulté “difficile” et vous verrez qu’il est impossible de gagner (ou de perdre).

Exemple de tic-tac-toe
Partie classique d’un Tic-Tac-Toe

Il existe une version “avancée” du Tic-Tac-Toe rendant le jeu original beaucoup plus intéressant : l’Ultimate Tic-Tac-Toe. Le principe est assez simple. Prenez une grille de morpion classique et dans chaque carré, dessinez un une autre grille plus petite.

La particularité de ce jeu est la règle suivante : on ne choisit pas dans quel grille nous jouons. Cela est déterminé par le coup précédent de l’adversaire. Par exemple, s’il choisit de mettre son symbole dans la case de droite, alors vous devez impérativement jouer dans la grille de droite. Maintenant, vous placez votre symbole et en fonction de l’endroit où vous le mettez, cela enverra votre adversaire dans la grille correspondante. Prenez l’exemple ci-dessous :

Le joueur vient de jouer un cercle dans la grille de gauche. Il l’a placé dans la case en haut à droite. Le joueur suivant devra donc mettre sa croix dans la grille en haut à droite.

Pour gagner, il faut réussir à aligner trois de vos symboles dans la grande grille. Pour cela vous devez remporter les petites grilles une à une. Ainsi, chaque option est décisive car vous devez prendre en compte votre coup et là où vous envoyez votre adversaire, afin d’éviter que celui-ci remporte des petites grilles.

Il faut aussi savoir qu’une fois qu’une grille est gagnée, il est interdit de rejouer dedans. Si votre adversaire vous envoie dans une grille déjà gagnée, vous pouvez jouer dans n’importe quelle grille.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *